Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
QUI EST QUI ?
Comment faire de la publicité sur Abidjan.net ?

Accueil
Qui est Qui ?
Justice
Profil

Justice

Kessi Ange Bernard (lieutenant-colonel) Kouamé
Procureur militaire
Fiche d'identité

Kessi Ange Bernard (lieutenant-colonel) Kouamé

Nom: Kessi Ange Bernard (lieutenant-colonel)  Kouamé
Naissance: 26 Septembre 1964
Lieu: Arrah
Nationalité: Ivoirienne
Occupation: Procureur militaire
Famille: Marié, père de 4 garçons
Photos




Comment faire de la publicité sur Abidjan.net?
Biographie

Le traqueur d’indélicats hommes en tenues. Ainsi a-t-on surnommé le procureur de notre armée, celui-là même qui n’a de cesse de former, et de rappeler les notions de droit à nos gens d’armes. Adulé par les uns, craint par les autres, le colonel Ange Kessi fait son petit bonhomme de chemin dans le monde du droit militaire.

Né le 26 Septembre 1964 à Arrah, le Magistrat, Lieutenant-Colonel Ange Kessi Kouamé Bernard a été révélé au grand public à la faveur des récurrentes mutineries sous la junte militaire de 2000. Ce jeune et brillant officier de notre armée, alors Capitaine a conquis le cœur des ivoiriens par son ardeur au travail et son sens élevé de l’égalité et de la justice.

Le Président de la République ne croyait pas si bien dire lorsqu’il affirmait en son temps à propos de cet officier « qu’il est le seul sur qui Forces Nouvelles et loyalistes sont d’accord pour détester : les rebelles parce qu’il les traque, les loyalistes par ce qu’il les poursuit quand ils violent les droits de l’homme ». Admiré par les intellectuels de l’armée, respecté par ses pairs, et détesté par une bonne partie des ripoux de l’armée, en raison de son inlassable combat contre le racket et la moralisation de l’armée, Ange Kessi doit aussi sa célébrité au procès des Généraux Palenfo et Coulibaly, au charnier de Yopougon et les nombreuses tentatives de coup d’Etat sous le régime Gbagbo où il a séduit plus d’un par son éloquence et sa parfaite maîtrise du droit. « Ange Kessi est le premier militaire et le seul économiste à avoir réussi une formation de magistrat », explique le Pr Kobo, alors Professeur à l’Ecole Nationale d’Administration et enseignant de Ange Kessi.

Dans son combat contre l’impunité militaire et par sa célèbre formule « personne n’est au dessus de la loi », il a permis aux populations civiles de savoir qu’elles peuvent saisir la justice pour dénoncer l’attitude des corps habillés. Etudiants, commerçants, transporteurs, opérateurs économiques, personne n’hésite à lui faire appel en cas de problème avec des agents des Forces de Défense et de Sécurité.

Ange Kessi est, avec d’autres militaires qui le rejoindront plus tard sur la scène médiatique après la crise de 2002, l’officier le plus connu du pays.

Procureur militaire depuis 1999, il a gagné la confiance du Général Guéi qui l’a confirmé en 2000, en partie grâce au non moins jeune Ministre Djikalou Saint Cyr que nombreux considéraient comme frère jumeau. Dès l’accession du Président Gbagbo au pouvoir, Feu le Ministre Boga Doudou Emile séduit par son éloquent réquisitoire prononcé lors du procès Akélé Akélé à Agban l’a recommandé au Président de la République.

Le Traqueur des indélicats soldats a donné une impulsion étonnamment positive au Tribunal Militaire d’Abidjan, resté longtemps méconnu du grand public ivoirien. Sa défense acharnée des droits de l’homme au sein de l’armée ivoirienne a propulsé sa notoriété sur le plan international.

Lors des évènements de 2004, ce militaire marié, et père de 4 garçons fut la première et la seule autorité judiciaire à s’être rendu à Bouaké pour enquêter sur ces évènements en dépit des menaces des Forces Nouvelles.

Curriculum Vitae

Après une maîtrise en économie obtenue en juin 1985 à l`université de Cocody, Ange Kessi Kouamé Bernard entame une carrière militaire en accédant par concours en 1987, au cycle supérieur de l’Ecole Nationale d’Administration de la Marine de Cherbourg en France d’où il sort major de promotion. Admis sur titre à l`ENA (Abidjan), il est diplômé du cycle supérieur Section Magistrature. Lieutenant en 1989, Capitaine en 1994, Commandant en 2000, Lieutenant-colonel en 2005, le « Traqueur » a commencé ses études primaires et le premier cycle du secondaire à Arrah. Après le BEPC il est orienté au lycée d’Abengourou où il obtient avec brio le bac B.

Ange Kessi est aussi titulaire d’un Diplôme d’Etudes Approfondies en économie. C’est à ce titre qu’il a servi en qualité de chargé d’études à l’agence judiciaire du trésor public ivoirien.

L’homme dispose à son arc, plusieurs distinctions militaires, plusieurs stages et conférences internationaux : MISSOURI (USA), RHODES (GRECE) ; LA HAYE (HOLLANDE) ; SAN REMO (ITALIE) ; CONPENHAGE (SUEDE) …

Depuis juillet 2008, il est avec le juge Cissé losséni, une figure emblématique de la justice ivoirienne en qui le Procureur Militaire voue une admiration et une haute estime pour son sens élevé du devoir et du civisme, Membre de la prestigieuse Société internationale de droit militaire et droit de la guerre basée à Bruxelles en Belgique.

Ces deux Magistrats font partie du prestigieux cercle fermé des juristes francophones (bilingues) admis à la société internationale de Droit Militaire.

Fiche d'identité

Kessi Ange Bernard (lieutenant-colonel) Kouamé

Nom: Kessi Ange Bernard (lieutenant-colonel)  Kouamé
Naissance: 26 Septembre 1964
Lieu: Arrah
Nationalité: Ivoirienne
Occupation: Procureur militaire
Famille: Marié, père de 4 garçons
Photos




Comment faire de la publicité sur Abidjan.net?
Profil au hasard

 MENSAH AYAOVI

Meilleur Artiste Traditionnel - Kora 2000

Mensah est né au Togo, où son père lui a appris toute la beauté de la musique. A l’âge de 10 ans, il a rejoint le ballet national. Plus tard, il a fai
Lire biographie...