Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
QUI EST QUI ?
Comment faire de la publicité sur Abidjan.net ?

Accueil
Qui est Qui ?
Archives
Profil

Archives

Harris MEMEL-FOTÊ
Anthropologue
Fiche d'identité

HarrisMEMEL-FOTÊ

Nom: Harris MEMEL-FOTÊ
Naissance: 1 Janvier 1930
Lieu: Mopoyem (Dabou)
Nationalité: Ivoirienne
Occupation: Anthropologue
Autre
fonctions:
Ex-président de l’Académie des sciences d’Afrique et des diasporas africaines (Ascad)
Famille: Fils unique, membre de la génération M’Bédié. Marié, 6 enfants
Photos


Comment faire de la publicité sur Abidjan.net?
Biographie

Anthropologue renommé, professeur à l’université d’Abidjan à la retraite, membre de l`Académie universelle des cultures, Harris Memel-Fotê a derrière lui une brillante carrière d`universitaire partagée entre la Côte d`Ivoire, où il a fondé dans les années 1960 l`Institut d`ethno-sociologie, et la France, où il a été directeur d`études à l`Institut des hautes études en sciences sociales de Paris. A plus de 70 ans, ce Mentor du Front populaire ivoirien (FPI) a initié un projet ambitieux: la création de l`Académie ivoirienne des sciences, des arts et de la culture, qu`il voit comme un «élément de subversion de l`ordre ancien par la société nouvelle». Devenu infirme des suites d’une chute alors qu’il rendait visite à un ami en deuil, le vieux sage souffrira 7 années durant, avant de s`éteindre le dimanche 11 mai 2008.

Témoignage du Président Laurent Gbagbo:

C’est avec une profonde tristesse que j’apprends la disparition du professeur Harris Memel Fotê. Memel Fotê n’est pas seulement, pour ma génération, un professeur, l’un des premiers enseignants africains à avoir exercé dans l’enseignement secondaire et dans les universités d’Afrique. Il incarne également la conscience d’une certaine idée de la dignité de l’homme noir, de la liberté en Afrique et de l’indépendance des Etats africains. Sa mort coïncide avec le 50e anniversaire des réformes institutionnelles engagées par la France en 1958 et qui ont débouché sur les indépendances de nos Etats, deux ans plus tard. Les courants et mouvements indépendantistes africains savent la part inestimable, au plan militant et au plan intellectuel, que Harris Memel Fotê a, personnellement, prise dans la marche de l’histoire de cette période pleine à la fois d’espoirs et d’incertitudes. Il a choisi le temps de l’indépendance et de la dignité africaine. C’est pourquoi il s’est rendu en Guinée lorsque ce pays, ayant dit «Non» au référendum de septembre 1958, s’est trouvé, du jour au lendemain, privé de toute assistance technique française en représailles à la décision souveraine du peuple guinéen. Il a choisi le temps de l’indépendance d’esprit et de la solidarité africaine. Pour cela, il a été arrêté et emprisonné le 30 avril 1959 à Abidjan. Il a choisi le temps de la démocratie et de l’Etat de droit. Pour cela, il a refusé de se compromettre avec le parti unique. Il était là en 1990 lorsque le temps de la révolution démocratique étant arrivé, nous avions besoin de sa caution morale, politique et intellectuelle. Il n’a pas failli à son devoir envers l’Afrique, envers la Côte d’Ivoire, son pays, et envers la démocratie et les libertés. Depuis 2000, il dirigeait l’Académie des sciences d’Afrique et des diasporas africaines (Ascad). Car, Harris Memel Fotê est d’abord un homme de science et de culture, reconnu par les sociétés savantes les plus prestigieuses au monde. Il était membre de l’Académie universelle des cultures du monde créée par François Mitterrand et professeur honoraire au Collège de France. Pour la Côte d’Ivoire, il restera la montagne du savoir, comme a su le dire un poète, parlant de la «Memelmontagne». C’est aujourd’hui un monument qui se dresse et la Côte d’Ivoire lui doit un hommage national. Je présente mes condoléances à son épouse et ses enfants, sa famille et aux membres de sa génération, aux habitants de Mopoyem, son village, et à toute la région de Dabou.

Laurent Gbagbo
Président de la République

Curriculum Vitae

Diplômes :

Licence ès-Lettres 1956 et Diplôme d`Études Supérieures de Philosophie (Université Aix-Marseille, 1957).

Doctorat de Sociologie (Sorbonne, 1970).

Doctorat ès-Lettres (EHESS, Paris 1988).

Titres :

a) d`enseignement :

1. Professeur de Philosophie (Lycée Donka, Conakry 1959 ; Lycée de Cocody, Abidjan 1960-1962 ; École Normale Supérieure d`Abidjan 1962-1965).

2. Assistant d`Anthropologie (1965-1971) ; Maître-assistant (1971-1989) ; Maître de Conférences (1989-1990), Université d`Abidjan.

3. Professeur honoraire (1990).

b) de recherche :

1. Membre fondateur de l`Institut d`Ethno-Sociologie de l`Université d`Abidjan IES (1967), de l`Institut de Littérature et d`Esthétique Négro-Africaines (ILENA, 1977), du Groupe de Recherche " Sciences et Société en Afrique " (1989), du Groupe Ivoirien de Recherche sur la Société, l`Économie et la Culture Africaines, GIRESCA (Abidjan 1994).

2. Membre du Comité Exécutif du Conseil Africain des Sociologues et des Anthropologues, CASA (1997), du Comité Exécutif du Conseil pour le Développement de la Recherche Économique et Sociale en Afrique CODESRIA (1979-1982), du Comité de Rédaction des Cahiers d`Études Africaines (EHESS, 1986-1995, Paris).

3. Directeur Adjoint de l`Institut d`Ethno-Sociologie (1973-1976), Secrétaire général du Centre Universitaire de Recherche et de Développement, CURD (1974-1977), Président du Comité de Pilotage du GIDDIS-CI (Groupement Interdisciplinaire des Sciences Sociales en Côte-d`Ivoire, 1991-1995), Président du Comité Scientifique du CODESRIA (1992-1995).

4. Directeur d`Études associé à l`École des Hautes Études en Sciences Sociales, Paris (1978-1979 et 1991).

5. Titulaire de la chaire internationale du Collège de France, année académique 1995-1996.


Distinctions :

Commandeur de l`Ordre du Mérite de l`Éducation Nationale (1981).

Officier de l`Ordre du Mérite Culturel (1985).

Membre de l`Académie Universelle des Cultures et Membre du Comité Exécutif de l`Académie.

Distinctions et publications

PRINCIPALES PUBLICATIONS :

1991 :

a) Formation universitaire et développement économique dans les pays en développement : exemple de l`Afrique nubienne, Quelles formations pour quelles fonctions ? Les lettres et sciences humaines dans le devenir de la francophonie, Actes du colloque international, 10-14 juillet, Québec, Canada, l`AFELSCH, Université de Laval, les Éditions de la Faculté des Lettres, pp. 309-320.

b) Culture traditionnelle et développement, La culture du développement, sous la direction de Souleymane Bachir Diagne, CODESRIA/FOCSIV, série des livres du CODESRIA, Dakar, Sénégal, pp. 21- 40.

c) Des ancêtres fondateurs aux Pères de la nation. Introduction à une anthropologie de la démocratie, Cahiers d`Études Africaines, 123 XXXI-3, pp. 263-285.

1992 :

a) Essai sur l`homme et l`environnement dans les sociétés de l`Afrique nubienne, Journées de l`environnement, 5-7 juin, Abidjan, in RIVE Revue Ivoirienne de l`Environnement , 2e trimestre, p. 11 et 3e et 4e trimestres, pp. 14-16.

b) D`une culture de conquête à une culture de négociation. Essai d`interprétation, in L`Afrique subsaharienne, Sécurité, stabilité et développement, Actes des Journées d`Études de Paris, Secrétariat Général de la Défense Nationale, pp. 365-390.

1993 :

a) Culture et religion en Afrique nubienne 1500-1800. Contribution à L`histoire du développement scientifique et culturel de l`humanité, UNESCO, Paris.

b) Le plus bel âge de la vie en Afrique nubienne. Communication au Séminaire du Prof. Héritier-Augé sur les Âges de la vie, Collège de France, 3 mars, Paris.

c) La fête de l`homme riche dans le Golfe de Guinée du XVIIe au XIXe siècle. Cahiers d`Études Africaines, XXXII (3) 131, pp. 363-379.

1994 :

De la stabilité au changement. Les représentations de la crise politique et la réalité des changements politiques. Colloque sur le modèle ivoirien du développement, 28 novembre - 2 décembre. Centre Mgr Chappoulie, Abidjan (inédit).

1995 :

a) La traite des Négresses au XVIIe siècle. Contribution à l`Encyclopédie politique et histoire des femmes. Presses Universitaires de France, Paris.

b) Eredita e innovazione democratica in Africa Occidentale, Democrazia e Sviluppo E transferibile il modello occidentale ? CIDIS, Perugia, Italia, pp. 49-56.

c) L`universel comme menace et comme salut. Séminaire sur l`Universel et le Particulier. Académie Universelle des Cultures, 25-27 mai, Sienne, Italie.

d) La résistance à la traite dans les comptoirs d`Afrique. Les abolitions de l`esclavage de L.F. Sonthonax à V. Schoelcher, 1973, 1974, 1848. Actes du Colloque International, Université de Paris VIII, 3, 4 et 5 février 1994, Presses Universitaires de Vincennes et Éditions UNESCO, Paris, pp. 73-76.

Fiche d'identité

HarrisMEMEL-FOTÊ

Nom: Harris MEMEL-FOTÊ
Naissance: 1 Janvier 1930
Lieu: Mopoyem (Dabou)
Nationalité: Ivoirienne
Occupation: Anthropologue
Autre
fonctions:
Ex-président de l’Académie des sciences d’Afrique et des diasporas africaines (Ascad)
Famille: Fils unique, membre de la génération M’Bédié. Marié, 6 enfants
Photos


Comment faire de la publicité sur Abidjan.net?
Profil au hasard
Bernard  ZADI ZAOUROU

Bernard  ZADI ZAOUROU

homme politique et écrivain

Bernard Zadi Zaourou, (né en 1938 à Soubré en Côte d`Ivoire, mort le 20 mars 2012 à Abidjan ) connu également sous le nom de Bottey Zadi Zaourou, est
Lire biographie...